The Book of Ivy de Amy Engel

Après un premier essai de lecture dystopique, il y a quelques mois, peu concluant je réitère l’expérience avec ce livre qui sera moins malmené par ma critique !

ob_b7af21_the-book-of-ivy

 

Info Livre:

Date de parution : Mars 2015

Edition Lumen

342 pages – 15€ TTC

 

 

Avis du poussin:

 Ceux qui me suivent depuis quelque temps savent que ma première expérience de livre young adult ne s’est pas avérée positive mais comme je déteste rester sur une déception j’ai réitéré le genre avec the book of Ivy, chroniqué de multiples fois sur les blogs et booktube je voulais m’en faire mon propre avis.

D’ailleurs je trouve cette appellation young adult tellement sectaire, cela veut dire quoi? que les trentenaires, les mères de famille, les quadras et autres ne sont pas cœur de cible, cela se limite à de la jeune fille tout juste sortie de l’enfance ou étudiante? Il faudrait peut-être arrêter de nous prendre pour des jambons bref vu que je ne suis pas cœur de cible la trentaine approchante et maman de surcroit je l’ai lu quand même et toc…

Bref je m’égare.

Ce livre prenait la poussière dans ma bibliothèque depuis plus de 6 mois je l’avais déniché d’occasion pour 4€ je n’allais pas me priver quitte à être déçue, eh bien je ne suis pas déçue mais ce n’est pas non plus un coup de cœur.

Alors on est dans le schéma dystopique avec une projection dans le futur avec des clans et des mariages forcés, vous allez dire rien de nouveau sous la lune et bien si cette jeune fille nommée Ivy qui a tout juste 16 ans est dotée d’une mission tuer le fils du président qui est accessoirement son mari par défaut. On apprend au fil des pages pourquoi elle a ce but et surtout on voit tout le détournement et l’acharnement psychologique dont elle est victime par ses proches. C’est cette partie-là qui m’a le plus intéressé.

Après on se doute de certaines issues, mais la fin m’a complètement bluffé, il y a un emballement dans l’action des dernières pages et une sorte de cliffhanger qui clôture ce tome 1 qui vous laisse pantois, bouche ouverte, allo la terre, branché le défibrillateur, bref le tome 2 est à lire à l’occasion même si la suite n’est pas nécessaire je pense et surtout j’ai peur que cela tombe dans la guimauve marshmallow.

Quatrième de couverture:

Au nom de quoi seriez-vous prêt à tuer ? 

À la suite d’une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s’est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s’est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l’unité du peuple. 

Cette année, mon tour est venu. 

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président que je suis destinée à épouser. L’objectif, c’est la révolution, et le retour au pouvoir des miens. Peu importe qu’un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu’un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques. Peu importe qu’en apprenant à le connaître, je fasse une rencontre qui change ma vie. Mon destin est scellé depuis l’enfance. 

Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. 

Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? Book of Ivy est le premier roman d’Amy Engel, à la fois suspense insoutenable, dystopie cruelle et histoire d’amour torturée.

Note du poussin: 

3/5 Une lecture agréable à confirmer en lisant la suite 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le poussin littéraire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *