Rendez-vous hebdomadaire!

Coucou mes poussins, j’espère que vous avez passé un agréable week-end,le mien fût pluvieux et frais mais très reposant et pour ce donner un peu de baume au coeur nous démarrons cette semaine par le « C’est lundi que lisez-vous? » Histoire de débriefer des lectures passées, en cours et à venir.

Qu’avez-vous lu la semaine passée ? 

Trois lectures au compteur, toutes les trois très différentes.

 

1540-1Arte Tome 2 de Kei Ohkubo

Quatrième de couverture : 

Le hobby d’Arte, jeune fille aristocrate, a toujours été de dessiner et peindre. Une activité que son père a toujours encouragé et que sa mère a toujours dénié. Lorsque son père vint à décéder subitement, sa mère lui ordonne d’arrêter ses activités futiles. Arte repousse alors sa mère et se met un quête d’un atelier..

9782253185765-001-T
Marion 13 ans pour toujours de Nora Fraisse

Quatrième de couverture : 

Marion, ma fille, le 13 février 2013, tu t’es suicidée à 13 ans, en te pendant à un foulard, dans ta chambre. Sous ton lit en hauteur, on a trouvé ton téléphone portable, attaché au bout d’un fil, pendu lui aussi pour couper symboliquement la parole à ceux qui, au collège, te torturaient à coups d’insultes et de menaces. J’écris ce livre pour te rendre hommage, pour dire ma nostalgie d’un futur que tu ne partageras pas avec moi, avec nous. J’écris ce livre pour que chacun tire les leçons de ta mort. Pour que les parents évitent à leurs enfants de devenir des victimes, comme toi, ou des bourreaux, comme ceux qui t’ont fait perdre pied. Pour que les administrations scolaires s’évertuent à la vigilance, à l’écoute et à la bienveillance à l’égard des enfants en souffrance. J’écris ce livre pour qu’on prenne au sérieux le phénomène du harcèlement scolaire. J’écris ce livre pour que plus jamais un enfant n’ait envie de pendre son téléphone, ni de suspendre à jamais sa vie.
N. F.

Le_vieux_qui_dejeunait_seul_poster

Le vieux qui déjeunait seul de Léa Wiazemsky

Quatrième de couverture : 

Clara, une jeune et jolie serveuse de vingt-sept ans, se prend d’affection pour un vieux monsieur dont elle ne sait rien sinon que, dans le restaurant où elle travaille, chaque lundi, invariablement, il déjeune à la même table et commande le même plat. Elle est loin de se douter qu’elle-même a piqué la curiosité de cet homme éprouvé par la vie. Derrière la gentillesse et l’éternelle bonne humeur de la jeune femme, ce vieil habitué a décelé une blessure secrète. Et pour cause : accablée par le poids des actes d’un ancêtre, Clara s’interdit d’être heureuse. Mais au fil des conversations avec Clément, ce grand-père qu’elle se choisit, le contexte historique va refaire surface et changer sa vie.

Que lisez-vous en ce moment ?

41vYLKFDzUL._SX365_BO1,204,203,200_Quatrième de couverture :

Il était une fois une épouse bien décidée à empoisonner son mari volage avec des raviolis. Mais, alors que s’approche l’instant fatal, un souvenir interrompt le cours de l’action. Une nouvelle intrigue commence aussitôt et il en sera ainsi tout au long de ces récits gigognes. Tout ébaubi de voir tant de pays, on découvre les aventures extraordinaires d’un jeune garçon solitaire qui, parce qu’il voyait les infrarouges, fut recruté par le gouvernement ; les inventions stratégiques d’un gardien de moutons capable de gagner la guerre d’Irak ; les canailleries d’un détrousseur pendant l’épidémie de peste à Marseille en 1720 ou encore la méthode mise au point par un adolescent sociopathe pour exterminer le fléau des rats-taupes. Véritable pochette surprise, ce premier roman ajoute à la géométrie rigoureusement scientifique, la collision jubilatoire du probable et de l’improbable.

Que comptez-vous lire cette semaine ?

9782714460493

 

Des petites filles modèles de Romain Slocombe

Quatrième de couverture :

En 1858, la Comtesse de Ségur présente Les Petites Filles modèles comme la suite des Malheurs de Sophie, et ces deux livres figurent depuis lors au coeur du répertoire classique de la littérature française pour la jeunesse. Portraits d’enfants bien nés saisis au moment où ils s’interrogent sur le bien et le mal, tableaux d’un milieu social où ne cesse de se poser la question des normes et des limites, les petites filles doivent y être « modèles » en vertu d’un idéal de comportement. Mais l’atteindre n’est pas si simple ! Et l’on a amplement pointé, au-delà des récits en apparence innocents et inoffensifs de la Comtesse de Ségur, les bourgeons de l’ambigüité.
Dans son remake, Romain Slocombe les fait éclore : ses petites filles modèles deviennent les héroïnes d’un conte inquiétant et pervers, érotique et vampirique. Comme si la comtesse de Ségur avait retiré la sourdine pour écrire un roman destiné à des enfants plus âgés, laissant libre cours à la progression de la cruauté. Comme si elle avait quelquefois rêvé d’être Sade, non plus Comtesse mais Marquise…

Et vous que lisez-vous en ce moment? 

Bonne semaine livresque à tous

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le poussin littéraire

2 Comments

  1. Tu aimes La Fractale des raviolis ? Je l’ai dans ma PAL. Il faut absolument que je le lise à mon retour en France.
    En tout cas, hâte de lire ton avis 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *