PALISSADE de Franck Villemaud – Edition TAURNADA

Quatrième de couverture :

À sa sortie de l’hôpital psychiatrique, où il a séjourné un temps suite à une séparation douloureuse, Fred emménage dans une petite maison en arrière d’un immeuble, avec pour unique voisin Roland, ancien légionnaire d’une cinquantaine d’années. Sur fond d’alcool et de rock’n’roll, une amitié trouble et déjantée va alors se nouer entre eux, dans le décor inamovible de leur cour commune que divise une vieille palissade en bois. Jusqu’à ce que le passé s’invite à la fête…

L’avis du poussin :

J’ai reçu ce livre dans le cadre de l’opération Livre Voyageur du blog Les Motordus d’Anne-Ju : https://lesmotordusdanneju.wordpress.com, j’ai donc choisi de faire partie de cette aventure car la quatrième de couverture m’intriguait énormément et le concept était une découverte.

Venons-en aux faits, tout au long de ce thriller, qui je tiens à le notifier démarre chapitre 27, nous allons faire la connaissance de Fred, tout fraichement remis sur pied suite à un internement psychiatrique dû à une rupture amoureuse, il emménage à côté d’un voisin légèrement envahissant Roland, ce personnage m’a fait penser aux mamies commères derrière leurs rideaux à scruter tout ce qui se passe dans le quartier. Quoiqu’il en soit les deux hommes vont se lier d’amitié, une amitié à l’opposé d’un long fleuve tranquille. Je me suis demandé où tout cela allait mener, car on se rend assez vite compte que le Roland est plus qu’étrange, et comme l’écriture est fluide on se laisse vite embarqué jusqu’à la fin, qui m’a laissé bouche bée, je me suis fait avoir comme une débutante, le revirement final est juste magistral.

Cependant un élément syntaxique m’as dérangé, en effet Fred fait souvent des apartés musicales avec titre et description qui peuvent aller jusqu’à une page complète et j’ai trouvé que cela ralentissait la lecture, et comme chaque problème à sa solution, je me suis contenté d’ignorer ces apartés au bout d’une cinquantaine de pages, ce qui ne m’as aucunement manqué dans le fil du texte.

En résumé : Des apartés sans grandes utilités, mais une écriture fluide et un dénouement choc.

Note du poussin : 3/5 Lecture agréable

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le poussin littéraire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *