Les autodafeurs de Marine Carteron

Quel jour est-on ? Mercredi, journée jeunesse sur le blog et oui cela faisait longtemps, du coup je vous propose de plonger dans un roman d’aventure détonnant …

lesautodafeurs-couvInfo Livre:

Date de parution Mai 2014

Edition du Rouergue, Collection Doado

336 pages – 14€ TTC

Avis du poussin:

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’aventure via un roman ado qui mérite le détour, Les autodafeurs de Marine Carteron et plus précisément du tome 1 nommé : mon frère est un gardien.

Ce livre je l’ai vu passer sur quelques blogs sans m’y pencher vraiment et puis l’on m’a offert la trilogie complète à Noël, j’ai donc lu le premier tome assez rapidement pour me faire mon point de vue et j’ai été agréablement surprise, dès les premières pages je me suis retrouvé happé dans un tourbillon digne d’adventurland ( référence à un grand parc d’attractions dont je ne citerais pas le nom), j’ai fait la connaissance d’Auguste, tête à claques au premier abord c’est normal à 14 ans c’est la crise d’ado et bien non c’est tout simplement un chat noir qui accumule les mauvais endroits aux mauvais moments et puis aussi de sa petite sœur de 7 ans Césarine dit l’artiste souffrant de la maladie d’asperger, une enquêtrice futée qui nous plonge dans son univers bien particulier.

Après la mort soudaine de leur père ils vont prendre connaissance de leur histoire et de leur secret de famille, ils appartiennent à une longue lignée de protecteur nommé La confrérie. Mais que protège-t-il ? Et bien c’est là où cela devient intéressant ils ont pour mission de protéger les livres depuis des siècles et ce pour préservé le savoir et l’histoire de nos ancêtres. Qui dit protecteur dit aussi ennemis et cette famille n’en manque pas puisque la lignée des autodafeurs est prête à tout pour empêcher cette sauvegarde.

livre

Vous l’aurez compris il n’y a pas de magie ni de surnaturel dans ce livre mais beaucoup d’aventure et un zeste d’intrigue qui fait tourner les pages avec avidité d’autant plus que l’écriture est fluide et cohérente avec l’âge des narrateurs sans tomber dans le cliché du langage adolescent.

En résumé un bon roman à mettre entre toutes les mains d’enfants aventuriers et dévoreurs de livres quant à moi j’ai hâte de plonger dans le tome 2.

Quatrième de couverture:

« Je m’appelle Auguste Mars,
j’ai 14 ans et je suis un dangereux délinquant. Enfin, ça, c’est ce qu’ont l’air de penser la police, le juge pour mineur et la quasi-totalité de la ville. Évidemment, je suis totalement innocent des charges de « violences aggravées, vol, effraction et incendie criminel » qui pèsent contre moi mais pour le prouver, il faudrait que je révèle au monde l’existence de la Confrérie et du complot mené par les Autodafeurs et j’ai juré sur ma vie de garder le secret. Du coup, soir je trahis ma parole et dévoile un secret vieux de vingt-cinq siècles (pas cool), soit je me tais et je passe pour un dangereux délinquant (pas cool non plus).
Mais bon, pour que vous compreniez mieux comment j’en suis arrivé là, il faut que je reprenne depuis le début, c’est-à-dire là où tout a commencé. »

P.-S. : Ce que mon frère a oublié de vous dire c’est qu’il n’en serait jamais arrivé là s’il m’avait écoutée ; donc, en plus d’être un gardien, c’est aussi un idiot. Césarine Mars 

La trilogie des Autodafeurs vous plongera au cœur d’une guerre millénaire qui pourrait bien détruire l’humanité. Heureusement, Auguste et Césarine ont deux armes pour emporter la bataille : l’humour et l’action !

Note du poussin: 4/5 Lecture recommandée par Le Poussin, un roman d’aventure addictif et convaincant.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le poussin littéraire

4 Comments

  1. Je ne savais pas que les poussins savaient lire… tout ceci me semble bien étrange.
    Mais bon, au moins c’est un poussin qui a bon goût (même si il confond mon frère avec un chat, ce qui est idiot).
    Césarine Mars

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *