Culottées, la BD qui décomplexe les femmes

Venant de finir le volume 2 de Culottées de Pénélope Bagieu, j’avais envie de vous en parler. C’est une mine d’or de modèles de réussite féminine.

culottées-penelope-bagieu

Juste une mise au point …

Une BD pour les féministes?? Alors pour ma part, je ne suis pas  féministe, je suis une femme. Je réalise mes rêves, je deviens celle que j’ai toujours voulu être au fond de moi, c’est-à-dire une femme qui tout en acquérant une confiance en soi à dose homéopathique est indépendante et casse les préjugés sur le monde du travail en créant sa propre entreprise. Je suis une femme, mais aussi une maman, car oui les deux peuvent se conjuguer, je ne suis pas esclave ni victime d’être une femme. Alors oui les discriminations existent et sont blessantes, énervantes et frustrantes, mais en menant ma route comme je le souhaite, en tirant une force de ces obstacles, je remplis mon job et je fais taire les autres.

Bref en lisant ces deux volumes, je me suis retrouvée dans beaucoup de portraits. Toutes les femmes, dont Pénélope Bagieu parle, sont des femmes qui ce sont battues, ont vécu des choses plus ou moins dur pour y arriver, mais avec leur volonté de fer, elles ont réussi à aller où elle le souhaitait, faisant abstraction de toutes les barrières. Elles sont aujourd’hui célèbres ou quasi inconnues, mais on toutes un parcours digne d’intérêt.

Le coeur de la BD…

Une trentaine de portraits sont donc traités par Pénélope Bagieu, de façon décomplexés mais affûtés sur ces deux volumes. Le volume 2 est pour ma part un peu plus abouti, en effet je trouve que les portraits sont traités plus en détail. Le travail d’illustration est juste  » de toute beauté « . Culottées, c’est plus qu’une BD, c’est un concentré de culture gé.

Parmi les portraits qui sont traités certains m’ont plus marqué que d’autres:

  • Las Mariposas, trois soeurs,  symbole de la révolution dominicaine qui se battront pour les droits dans leur pays jusqu’à leur assassinat
  • Delia Akeley, la première exploratrice du continent africain en solo … excusez du peu
  • Nelly Bly , première journaliste d’investigation qui a notamment écrit 10 jours dans un asile que vous pouvez trouver aux éditions du sous-sol
  • Mae Jemison, la première astronaute noire de l’histoire

L’auteur…

Il faut savoir que Pénélope Bagieu ne m’est pas inconnue, en effet j’ai lu tous ses ouvrages sauf California Dreamin pour le moment. Ma référence, étant la série Joséphine. Pénélope Bagieu fait partie de ces auteurs qui décomplexent absolument tous les sujets avec une simplicité déconcertante. C’est donc avec bonheur que j’ai lu ces deux volumes de Culottées qui en plus d’être des objets livres sublimes sont pour moi des indispensables de la BD contemporaine, qui à coup sûr se retrouveront dans ma librairie cet été.

En résumé…

Culottées, c’est plus qu’une BD, c’est un concentré de culture gé.

L’avez-vous lu? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le poussin littéraire

3 Comments

  1. C’est sûr, c’est un indispensable, cette BD !
    J’ai beaucoup aimé ; c’est femmes sont de véritables modèles, même si parfois ça ne paraît pas grand chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *