C’est lundi, que lisez-vous?

Hello mes poussins, vous avez passé un bon week-end ? C’est parti pour le « C’est lundi que lisez-vous? » Histoire de débriefer des lectures passées, en cours et à venir.

Qu’avez-vous lu la semaine passée ? 

Petite semaine livresque je trouve, deux romans et une BD

entre-mes-mains-le-bonheur-se-faufileEntre mes mains le bonheur se faufile d’Agnès Martin-Lugand

Quatrième de couverture :

Depuis l’enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons, ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme, s’est résignée.
Aujourd’hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s’ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire…
Portrait d’une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer.

 

les-brasseurs-de-la-villeLes brasseurs de la ville d’Evains Wêche

Quatrième de couverture :

Port-au-Prince. Une famille négocie sa survie au jour le jour : il est maître pelle sur un chantier ; elle est repasseuse chez les messieurs célibataires du quartier, n’hésitant pas à se donner à eux car sinon « la chaudière ne monterait pas le feu ». Cinq enfants. Leur fille aînée, Babette, adolescente, est leur seul espoir : elle a son brevet, et sa beauté leur offrira un gendre riche. Sa mère la rêve en Shakira.

Un certain M. Erickson se présente un jour, bien plus âgé qu’elle, généreux pour la famille qu’il installe dans une confortable maison. Mais qui est-il réellement, cet homme mystérieux aux trois maîtresses, vivant dans le luxe, entouré de gardes du corps ? Pourquoi métamorphose-t-il Babette en blonde au point que le quartier la nomme dorénavant la Barbie d’Erickson ?

Sa mère constate, désolée : « Ma fille n’est plus ma fille ». En « putanisant » Babette, ses parents semblent s’être engagés sur une voie aux multiples périls, dont ils pressentent avec effroi qu’elle est sans retour.

Dans Les brasseurs de la ville, épopée à travers les quartiers pauvres de Port-au-Prince, chaque personnage invente ses propres pas pour danser avec sa croix. Evains Wêche signe un talentueux premier roman qui met en lumière la lutte du peuple haïtien contre la déchéance et la mort, un peuple qui brasse la ville entre les bruits et les fureurs où s’entremêlent des histoires de courage, d’amour et de folie.

 

La_Page_blanche

La page blanche de Boulet et Pénélope Bagieu

Quatrième de couverture :

Une jeune femme reprend ses esprits sur un banc sans se rappeler ni de son nom ni de ce qu’elle fait là. Menant l’enquête tant bien que mal, elle tente de recouvrer la mémoire et de retrouver son identité. Mais que va-t-elle découvrir ? Un passé romanesque fait de drames et de romances ou l’existence banale d’une femme ordinaire ? Et dans ce cas, saura-t-elle devenir quelqu’un après avoir été quelconque ?

 

Que lisez-vous en ce moment ?

Apnée_noireApnée noire de Claire Favan

Quatrième de couverture :

Tout est là, comme avant. Une jeune femme, noyée dans la baignoire. La cordelette bleue qui lui attache, dans le dos, les poignets aux chevilles. Jusqu’au pendentif en forme de trèfle à quatre feuilles – un détail jamais révélé à la presse… LA signature du serial killer Vernon Chester. Sauf que… Voilà plus d’un an que Chester a poussé son dernier souffle dans le couloir de la mort. Alors ? Un imitateur ? Une erreur judiciaire ? Pour Megan Halliwell, du FBI, et Vince Sandino, flic au passé trouble, la plongée en eaux profondes devient aussi perverse qu’irrespirable…

 

 

Que comptez-vous lire cette semaine ?

WildWild de Cheryl Strayed

Quatrième de couverture :

Lorsque sur un coup de tête, Cheryl Strayed enfile un sac à dos, elle n’a aucune idée de ce qui l’attend. Tout ce qu’elle sait, c’est que sa vie est un désastre. Entre une mère trop aimée, brutalement disparue, un divorce douloureux et un lourd passé de junky, Cheryl vacille. Pour tenir debout et affronter les fantômes de son passé, elle choisit de s’en remettre à la nature et de marcher. Elle part seule pour une randonnée de mille sept cents kilomètres sur le « Chemin des crêtes du Pacifique », un parcours abrupt et sauvage de l’Ouest américain. Elle affronte les rigueurs des déserts et des sommets et se fond dans la beauté grandiose et solitaire des paysages. Au long du chemin, elle va laisser libre cours à ses pensées, renouant avec elle-même pour finalement retrouver sa voie. Franche, dynamique, un brin déjantée, la jeune femme nous livre un récit touchant, une histoire poignante et humaine, où la marche se fait rédemption.

Et vous que lisez-vous en ce moment? 

Bonne semaine livresque à tous

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le poussin littéraire

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *